MORSAD

LA FEMME AU CENTRE DE LA CRÉATION

Morsad célèbre le corps féminin,thème fécond s’il en est, mais l’art n’est-il pas dans la manière plutôt que dans la chose regardée ?

Partant de rapides croquis exécutés devant modèles, il travaille composition, coloris et matières pour parvenir
à ces aquarelles bleues et roses, ces lavis sépia et ardoise, ces encres monochromes, tous enveloppés de
tendresse et de respect. Le dessin va de la géométrie pure au réalisme stylisé, les contours sont à la fois nets et vaporeux, les attitudes discrètement en rupture avec l’académisme et les ombres volontiers colorées.

Ces différents hommages, jamais grivois ni inconvenants, rendent compte d’astucieuses solutions artistiquespour réduire le conflit entre Art et Temps (la figure du triangle est centrale), d’un puissant désir d’exalter la beauté d’être au monde, dont la Femme est métaphore, et d’un féminisme sans tapage, qui la remet au centre
de la Création.

AM pour website.jpg