Shun Inada

LA NAISSANCE

A contempler les fleurs à la floraison, notre regard imprécis n’en perçoit habituellement pas le constant renouvellement... De même, on ne sait percer le mystère de l’existence ou la non-existence humaine.

    Dans mes tableaux, les grains minéraux que j’utilise sont plus gros que les autres pigments. En se mêlant et en se chevauchant, les matières créent une belle harmonie, comme un être vivant dans l’œuvre. Les personnages et le fond que je dessine devienne formes et non-formes. Les particules fluides me semblent se métamorphoser en toute chose et à tout instant, comme si elles avaient généré́ toutes ces matières.
L’éternel cycle de la naissance et de la mort des hommes et des choses, qui continue depuis toujours, n’est en fait que ce phénomène d’un flot de particules qui se métamorphosent sans cesse.

    Le miracle de cette vie, limitée par le temps qui lui est imparti, me touche profondément.  C’est en ressentant la richesse de ce qu’est « le vivre » ici et maintenant que je pense et dessine.

54a1d7_4255c3c675fd4ff8993d154ba454be40~

EXPOSITION 

DU 31 mai au 11 juin 2016

Vernissage jeudi 2 juin > 18h - 21h